Saint graal alimentaire - le REMIX


Alors voilà,
Ça faisait plusieurs fois que Mars (et Eurydice par le biais de Mars, car je connais moins bien Eurydice, mais BIG UP Eurydice de m’avoir invité – ça fait 3 fois Eurydice dans une phrase) m’avait proposé de participer au blog. Et c’était tentant ! Ca m’a tout de suite évoqué le collège – nostalgie des skyblogs – et les « lache tes comz’ » de mes 13 ans.
Mais bon, c’est bien joli tout ça mais qu’est ce qu’on marque ensuite dans un article, surtout, surtouuuut quand ta seule activité culturelle de la semaine se résume au visionnage de vidéos de Very Bad Blague ou autre La Ferme Jérôme… Non, je ne plaisante pas, depuis quelques mois – quelques années peut-être (toujours) – ma fréquentation d’exposition, théâtres, etc est extrêmement limitée.

Bref, ceci explique pourquoi lorsque j’ai vu le dernier article sur « la quête du graal culinaire », j’ai jubilé ! Les burgers c’est déjà un sujet plus facile, accessible à tous, moins polémique, moins controversé (quoi que…).



- Cette animation rend épileptique -

Et ce n’est pas de n’importe quel type de burger dont on va parler dans cet article mais de burger végétalien ! – végétalien c’est non seulement sans viande mais aussi sans tout le reste des produits issus des animaux (beurre, lait, œuf etc…) -

Alors déjà je calme les ardeurs de ceux qui pensent que je veux leur imposer un régime alimentaire puisque je ne suis pas végétalienne (clique si tu veux comprendre pourquoi – je sais que c’est bête, que je manque de volonté mais je suis sur la bonne voie-). Néanmoins c’est le cas de mon Amourcoeurcoeur et à son contact j’ai réalisé que finalement ça n’était pas une si mauvaise idée. Il y a bien évidemment une grande part d’éthique dans le raisonnement végétalien – contre la souffrance animal etc – mais le soucis écologique est également très présent. Un petit exemple puis je vous laisse avec mes leçons : 



Laissons la morale de côté et retournons aux burgers.
Je travaille depuis quelques mois 3 soirs par semaine dans un restaurant vegan (J’adore le dire à tout le monde. J’ai l’impression d’être une ado américaine dans une série, so-independant-you-know, quand je dis que j’ai un taf en parallèle de mes études) et dans ce restaurant ils font les fameux burgers végétaliens. Le steak de bœuf est remplacé par un steak de protéines végétales et honnêtement (je ne veux pas que vous pensiez que je suis juste en train de faire de la pub hein !), et bien ça le fait ! Et il a même de la mayonnaise et du fromage vegan, que demande le peuple ! Sérieusement certains parmi vous pourraient être surpris par les substituts végétaux.
Et pour le coup le service est vraiment super ! (Auto propagande !)
Alors si vous voulez essayer venez donc au Loving Hut, 92 Boulevard Beaumarchais ! 
Mais ne vous moquez pas de la tenue, c’est pas facile tous les jours.



*


Et comme je n’ai pas eu l’occasion de participer aux mardi confession je me permets de glisser ici un morceau qui fait mon bonheur en ce moment November number 3 de Misteur Valaire, je reste persuadée que c’est une reprise mais je ne sais pas de quoi/de qui, vos suggestions sont les bienvenues.